La cartographie est une discipline qui s’occupe de la conception, de la production, de la diffusion et de l’étude des cartes. Elle permet la représentation sur cartes des entités visibles ou invisibles utilisés pour des fins d’étude environnementale ou dans presque tous les domaines de la vie.

Elle est une discipline complexe et changeante mais demeure le barycentre de la production des cartes. En terme constructive, elle adhère le processus de collecte, l’évaluation et la manipulation des données de base, de la production des cartes, du dessin et la production finale du document. Cependant une carte est une représentation géométrique plane, simplifiée et conventionnelle, de tout ou partie de la surface terrestre, dans un rapport de similitude convenable qu’on appelle l’échelle.

En cela, elle répond à un besoin très ancien de l’humanité qui est de conserver la mémoire des lieux et des voies de communication ainsi de leurs caractères utiles ou hostiles à l’activité des hommes. Etant une discipline académique, elle englobe non seulement les cartographes travaillant dans la production de données mais aussi les enseignants ou formateurs et de ceux qui étudient et effectuant la recherche dans ce domaine. Grâce à ses qualités d’information globale et localisée de lecture rapide, la carte est devenue objet d’usage courant, tant dans la vie pratique que dans la recherche scientifique ou technique, d’où à l’occurrence la pêche.

La pêche constitue est d’un pilier du développement économique et sociale et l’une des principales sources de protéine animale des populations.

En Guinée, 2005 par exemple, la consommation annuelle par tête d’habitant était estimée à environ 13kg/hab./an (Enda., 2007).  Au-delà de cet aspect de sécurité alimentaire, la pêche est une activité pourvoyeuse d’emplois, ce qui permet la sécurisation de plus de 8000 foyers. Elle contribue aux recettes du trésor public qui sont estimées en 2004 à $EU 5000 000, soit 2,5% du budget national brut (Sylvain., 2008).

Cependant, malgré son importance, elle est confrontée à de graves déséquilibres socio-économiques et environnementaux qui résultent de la surexploitation des ressources halieutiques dont les causes sont dues entre autres à l’augmentation de la pression de pêche, l’effort de pêche, augmentation de la puissance de pêche et la pêche illégal, non réglementée et non déclarée (INN).

En somme pour pallier à ces différents problèmes de gestion des ressources halieutiques et de pérenniser leur durabilité, le recours à la cartographie s’avère nécessaire.

Ainsi, comment cette cartographie peut-elle être l’un des outils de gestion des ressources halieutiques?

Nous tenterons à travers des billets de Blog, d’élucidé ce mystère…

osm1
Carte OpenStreetMap de la ZEE (Guinea)